www.eclairement.com > Art et culture

L’étoile noire

vendredi 13 septembre 2002, par Eclairement

Etoile noire couverture T1 Lorsque Braxtor, un illustre inconnu, fait échapper Speed de l’empressement de la police à son égard, ce n’est pas sans arrière-pensée. Braxtor a jeté son dévolu sur Speed parce qu’il a un coefficient de survie très élevé et que c’est un minimum pour mener à bien la mission qu’il entend lui confier : faire un voyage sur une étoile à neutrons sur laquelle d’inquiétants phénomènes se sont déroulés. Accompagné d’un androïde et d’un pilote spatial que l’équipage espère doué, il s’agit pour Speed de récupérer des technologies très avancées de races extra-terrestres dont les vaisseaux se sont échoués sur l’étoile. Le départ se fait dans une atmosphère de suspicion : qui est réellement Braxtor ? Comment a-t-il eu connaissance de ce cimetière spatial ? Quelles seront les technologies à ramener, et à quelles fins ?

Etoile noire couverture T2 Voilà une BD bien étrange... On suit dans l’espace, à travers des dessins parfois très unicolores et très vagues, des personnages qui sont loin d’incarner des êtres parfaits... L’univers, immense, n’est pas tendre : les espèces s’affrontent, les sociétés sont corrompues, les hommes sont avides de puissance et l’environnement, dans tous ses éléments, est loin d’être accueillant... Il y a des morts qui ressuscitent grâce à un orage, que l’on dira sidéral, pour simplifier,et puis il y a aussi des moines qui se scient les dents et pilotent des avions spatiaux…


Les auteurs :

scénariste : Barreiro Ricardo

dessin : Gimenez Juan

couleurs : Gimenez Juan

Les tomes :

T1 : L’étoile noire , éditeur Glénat, 1981, 48 pages

T2 : L’étoile noire, éditeur Glénat, 1993, 48 pages


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).