www.eclairement.com > Savoir et Société

L’Europe, bibliographie thématique

Fiche d’histoire contemporaine

mercredi 28 novembre 2007, par Anne-Renée Castex, Eclairement

A l’occasion des concours de l’enseignement CAPES et AGRÉGATION en histoire sessions 2007/8 et 2008/9, voici une bibliographie thématique en histoire contemporaine concernant la nouvelle question : "Penser et construire l’Europe : 1919 - 1992". Celle-ci n’a pas pour but d’être exhaustive, mais de présenter brièvement par thèmes les ouvrages et auteurs qu’il est indispensable de connaître, sinon de lire.

Faire l’histoire de l’Europe (historiographie)

- Robert Frank, « Une histoire problématique, une histoire du temps présent », Vingtième Siècle. Revue d’histoire n°71, 2001, p. 79 – 90, téléchargeable sur Persee

- Robert Frank, “Les contretemps de l’aventure européenne”, Vingtième Siècle. Revue d’histoire n°60, p. 82 – 101, disponible sur Persee
→ comment écrire l’histoire de l’Europe du temps présent ?

- Jean-Pierre Rioux, « Pour une histoire de l’Europe sans adjectif”, Vingtième Siècle. Revue d’histoire n°50, avril-juin 1996, p. 101 – 110, téléchargeable sur Persee

- Nicolas Rousseillier, « Pour une écriture européenne de l’histoire de l’Europe », Vingtième Siècle. Revue d’histoire n°38, avril-juin 1993, p. 74 – 89, téléchargeable sur Persee

Relations internationales :

- Jean-Baptiste Duroselle, L’Europe de 1815 à nos jours, Paris, 1964

- Jean-Baptiste Duroselle, L’Europe. Histoire de ses peuples, Paris, 1990

- Paul W. Schroeder, The Transformation of European Politics, 1763 – 1848, Oxford, 1994

- Marlis Steinert et Georges-Henri Soutou, “Ordre européen et construction européenne XIXe- XXe siècles, Relations internationales n°90, 1997

- Jean Béranger et Georges-Henri Soutou, L’ordre européen du XVIe au XXe siècle, Paris, 1998

- Georges-Henri Soutou, La guerre de cinquante ans. Les relations Est-Ouest, 1943 – 1990, Paris, 2001.

→ ces 4 ouvrages s’intéressent à la problématique de l’ “ordre européen”

Histoire sociale :

- Harmut Kaelble, Vers une société européenne, 1990
→ a croisé comparaison interne (à l’ntérieur de l’Europe) et comparaison externe (avec la société extra-européenne la plus proche de l’Europe = Amérique du Nord) pour repérer les convergences typiquement européennes.

Histoire culturelle :

- Jacques Julliard et Michel Winock (dir.), Dictionnaire des intellectuels français, 1996
→ pour faire les biographies d’auteurs français.

- Jean-Luc Chabot, Aux origines intellectuelles de l’Union européenne : l’idée d’Europe unie de 1919-1939, Grenoble, 2005, 354 pages

- Elizabeth du Réau, L’idée d’Europe au XXe siècle, Bruxelles, 1996
→ 2 premiers chapitres sur les origines de l’idée européenne avant le 20è siècle.

- Robert Frank (dir.), Actes du colloque sur “Les identités européennes au XXe siècle : diversité, convergences et solidarités”, 2001.

- René Girault (dir.), Identités et conscience européennes au XXe siècle, Paris, 1994

- Harmut Kaelble, “La double identité. Identités nationales et identité européenne”, dans “Les identités européennes au XXe siècle : diversité, convergences et solidarités”
→ modification des rapports de l’Etat-nation avec les autres identités collectives, du fait de la construction européenne : promotion d’une double ou d’une triple identité, avec 3 étagements = région, nation, Europe.

- Denis de Rougemont, Vingt-huit siècles d’Europe. La conscience européenne à travers les textes d’Hésiode à nos jours, Paris, 1961

Les intellectuels et l’Europe :

- André Bachoud, Josefina Cuesta, Michel Trebisch, Les intellectuels et l’Europe de 1945 à nos jours, Paris, 2000
→ non-linéarité de la conscience et du sentiment européen chez les intellectuels : nombre d’intellectuels français aujourd’hui ont moins l’Europe comme espace de référence que leurs prédécesseurs des 1920’s.

- Julien Benda, Discours à la nation européenne, 1933
→ pour construire l’Europe, il faut construire un système de valeurs (morales et esthétiques) européen : pour le triomphe de l’idée européenne (= projet politique d’union), Benda préconise un grand effort de la part des éducateurs pour promouvoir une éducation européenne.

- Pierre Bourdieu, “Le nouvel opium des intellectuels. Contre la “pensée Tietmayer”, un Welfare State européen”, Liber et Actes de la recherche en sciences sociales, 115, décembre 1996.
→ critique radicale de la politique monétaire européenne, engagement européen en faveur d’un Welfare State européen (1) (=“un Etat social supranational”)

- Ernst Robert Curtius, La Littérature européenne et le Moyen Âge latin, 1956
→ classique de la critique et de l’historiographie littéraire du 20è siècle, cette œuvre tente de démontrer, au moyen d’une exploration minutieuse des textes, que l’unité profonde des littératures occidentales repose, jusqu’au 16è siècle au moins, sur la latinité.

- Albert Demangeon, Le déclin de l’Europe, 1920
→ Mise en évidence de la fin de la domination économique de l’Europe après la WW1.

- Jean-Baptiste Duroselle, L’idée d’Europe dans l’Histoire, 1965 (préfacé par Jean Monnet)

- Emmanuel Kant, Vers la paix perpétuelle, 1795
→ pose les bases d’une philosophie du fédéralisme à l’époque même où se constitue en Amérique le premier État fédéral. La paix ne peut selon lui exister véritablement que si une organisation de type fédéral encadre les États, les privant ainsi du pouvoir de déclencher des guerres.

- Olivier de Lapparent, “Raymond Aron et l’Europe : 50 ans de réflexions européennes”, Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin, printemps 1998

- José Ortega y Gasset, La révoltes des masses, 1929
→ analyse de la crise de la civilisation occidentale. Pour lui, celle-ci risque de mourir sour la poussée d’une “invasion verticale” = invasion des masses incultes (considérées comme les “barbares des temps modernes”). hj

- Jacques Le Goff, La vieille Europe et la nôtre, 1994

- Edgar Morin, Penser l’Europe, Paris, 1987
→ concept de “dialogique” européenne = dialectique créatrice d’antagonismes féconds.

- Eric Pincas, “Edgar Morin, penseur de l’Europe”, Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin, printemps 1998.

- Oswald Spengler, Le déclin de l’Occident, 1918 (1er tome), 1922 (2è tome)

Rapports Europe/Etats-nations :

- Alain Milward, The European Rescue of the Nation-State, Londres, 2000
→ a montré comment la construction européenne a souvent été le produit de stratégies nationales et le meilleur moyen de sauver les Etats-nations dans l’Europe de la seconde moitié du 20è siècle

- René Girault, Peuples et nations d’Europe au 19è siècle, Paris, 1996.
→ Distingue le “nationalisme de puissance” du “nationalisme d’existence”.

Poursuivre votre lecture sur l’Europe :

- Aristide Briand et l’Europe

- De la CECA à la CEE : 1951 - 1957

- Robert Frank, "Une histoire problématique, une histoire du temps présent"

- La citoyenneté européenne : une citoyenneté non vécue et encore incomplète


Notes :

(1) Pierre Bourdieu, “Le nouvel opium des intellectuels. Contre la “pensée Tietmayer”, un Welfare State européen”, Liber et Actes de la recherche en sciences sociales, 115, décembre 1996.

© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).