Accueil > Nos blogs > Le blog de l’association Eclairement > Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu,

Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, deuxième partie

lundi 13 juin 2016, par Claire Mélanie impression

Mots-clefs ::

Voici le compte-rendu des ateliers d’écriture du 8ème salon littéraire de Jean-Olivier, Au seuil de l’hakoustique, avec la riche participation de Minh-Triêt Pham et l’aimable accueil de la bibliothèque Saint-Simon du 7ème arrondissement de Paris.

Compte-rendu de la première partie


Pour la séance écriture, Jean-Olivier confie à Minh le soin de livrer les mots pour l’atelier. Le premier est traditionnel du haïku : « printemps ». Trois minutes pour y glisser ses idées.

Voici ce que les participants ont réalisé :

Joëlle

A l’aube, un oiseau démarre,
Un autre répond

Françoise

Par la fenêtre
le vert des arbres se détache
du bleu du ciel
un oiseau déchire le silence
chaleur du printemps

Chris

Jonquilles au bois/
Tralala !

Nuages évanouis
le soleil de mai à midi
joue sur les carreaux

Claire Mélanie

Sifflement printanier
les jardins dans la lumière
les cloches ont sonné

Sifflement printanier
les cloches ont sonné
un voile noir

Maud

Entre ces feuilles le soleil passe,
sur ma peau, leurs ombres se marquent

Jean-Olivier

J’aime l’odeur des fleurs
voir la nature s’épanouir
sentir le réveil des sens
et enfin l’empreinte tant attendue

Catherine

La nature en fleurs
aujourd’hui il a gelé
été sans cerises

Minh

Lune de printemps —
depuis que je l’ai connue
toujours autant de rides

Chant d’oiseaux —
pendant l’écriture
le silence de plomb

Minh choisit ensuite pour le second atelier le mot "ruine", à laisser au singulier, à mettre au pluriel, à illustrer ou détourner. Cela en sept minutes.

Chris

Dressée vers le ciel,
grattant le couchant du jour
splendeur évanouie.

Mangée par le lierre,
ruine anonyme, oubliée
splendeur du Comté.

Richesse et prestige,
splendeur et rayonnement
et voilà ! ruiné !

Maud

De nos souvenirs il ne reste rien
Le temps efface tout
Oublions

Catherine

Un vieil hidalgo
près de la muraille
le village tombe en ruine

Françoise

Château construit au 16ème siècle
le temps efface tout
tas de cailloux

Jean-Olivier

La beauté du temps
La majesté des grands
Et pourtant tant de sang

Caroline

Mur en friches
une marguerite éclot

Claire Mélanie

Errance nocturne
le vent d’automne effeuille
ma vie en ruine

Ruines d’hiver
mordu par la terre et les neiges
ton corps gelé

Joëlle

Des enfants courent et crient au soleil,
tenues de fête, un mariage ruineux
et peu à peu , année après année,
la ruine du mariage

Minh

Dans le brouhaha
écrire
sur les ruines

Ruines de l’abbaye
au milieu des prés
un coquelicot

Salon littéraire —
en plein cœur du 7ème
explorer les ruines

A venir : le compte-rendu de la troisième partie du salon littéraire, l’échange avec Minh-Triêt Pham autour de l’art du haïku.


Vous pouvez réagir à cet article et nous laisser vos avis et suggestions

Ajouter cet article sur :

del.icio.us Ajouter cet article sur Bookmarks.fr facebook Google Yahoo MyWeb Digg it Furl

© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Cinéma   Installation   Urbanisme   arts visuels   Littérature   Société   Microsoft Office   Android   BD   Photographie   Tutoriels   Tutoriels pour débutant   Musique   HTML   Théâtre   Spectacle   Vie privée   Techniques   Firefox   Recherche d’information bibliographique   Droit   Cours   Education   Peinture   Fable   Windows 7   Linux   Histoire   Windows Mobile   Manga   Europe   Edito   Anime   Windows Vista   sport   Bases de données   Culture générale   Windows   Poésie   Séries TV   Pages Ouvertes   Roman  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires