Accueil > Art et culture > Promenade de la Nuit Blanche, édition 2011

Promenade de la Nuit Blanche, édition 2011

jeudi 13 octobre 2011, par Claire Mélanie impression

Mots-clefs :: Installation ::

Pour sa dixième édition, la Nuit Blanche organisée à Paris le 1er octobre 2011, sous la direction artistique d’Alexia Fabre et de Franck Lamy, s’articulait, en sus du pôle de l’Hôtel de Ville autour de trois parcours au nord de la capitale : Batignolles - Pigalle, la Nouvelle Athènes - Saint‑Georges, Montmartre - Anvers.


Faisant fi du tracé des parcours eux-mêmes, ma déambulation m’a menée de la rue des Dames à la place des Abbesses.

En plus des installations indiquées dans le programme, la ville s’était ponctuée de projections murales. Quelques appartements avaient été pris à partie, et des fenêtres en hauteur se projetaient les images.

Au croisement de la rue de Rome et du boulevard des Batignolles, au croisement de la rue de Rome et de la rue des Dames notamment.

Au square des Deux Nèthes, projection du film Under Construction, de Liu Zhenchen. A l’entrée du square, du personnel de sécurité, mais à l’intérieur, des gens nonchalamment assis un peu partout, dans l’herbe, sous un arbre, sur les tables. Comme en plein jour. Voilà qui donnerait envie que les squares soient plus souvent ouverts aux projections de nuit.

Place des Abbesses, dans l’église Saint-jean de Montmartre, deux installations sous le signe de la lumière. La première, Barbed Salt Lamps de Sigalit Laudau est une oeuvre composée de suspensions en fils de fer barbelés recouvertes de cristaux de sel de la mer Morte.

Dans la crypte de l’église, The Winner Takes It All de Filip Glissen, une installation censée déclencher une explosion dorée au moment du passage du 5000ème visiteur.

A en croire les lambeaux dorés éparpillés dans les rues comme les miettes du Petit Poucet et ceux parsemant le sol de la crypte, nul doute qu’à l’heure de mon passage, le 5000ème visiteur était déjà venu. Dommage qu’une telle installation n’ait pas eu davantage d’occurrences explosives... Tous les 1000 visiteurs ? Nombre de badauds s’enquéraient du prochain artifice, entretenus dans leurs espoirs par des machines vrombissant, comme en échauffement, toutes les cinq minutes.

Au théâtre des Abbesses enfin, une oeuvre vidéo de Tomas Espina, Ignicion.

Métaphoriques, les oiseaux de poudre explosent soudain en une envolée désordonnée et figée.

Une promenade loin d’être exhaustive, n’hésitez pas à laisser en commentaire un lien vers votre propre déambulation.


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Dissertation théâtre
puce Dissertation argumentation, éléments de corrigé
puce Questions registre épique
puce Plan type au brouillon
puce Radiguet, "Le diable au corps", La Rencontre, analyse
puce Radiguet, "Le diable au corps", L’autoportrait, analyse
puce Radiguet, "Le diable au corps", « l’île d’amour », analyse II
puce Persona, étrangement humain
puce Impossible de trouver Java : comment changer les variables d’environnement sous Windows
puce Vie privée : sécurisez votre navigation internet
puce Sécurisez vos échanges sous Android : chatter protégé
puce Sécurisez vos échanges : chatter protégé
puce Du passage à Arch Linux : matériel et environnement
puce Du passage à Arch Linux : l’installation
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Recherche d’information bibliographique   Vie privée   Photographie   Windows Mobile   sport   Métier   Urbanisme   Manga   Roman   Droit   Cours   Peinture   BD   Culture générale   Bases de données   #ALaMaison   Windows   Théâtre   Spectacle   Histoire   Tutoriels pour débutant   Séries TV   Littérature   Windows 7   Android   Installation   Linux   Education   Fable   Techniques   Anime   Microsoft Office   Tutoriels   Pages Ouvertes   Cinéma   Société   Edito   arts visuels   HTML   Europe   Windows Vista   Firefox   Musique   Poésie  
Eclairement © 1998 - 2019
Mentions légales - Contact - Partenaires