Accueil du site > Savoir et Société > Pourquoi diffuser de la musique classique à la (...)

Pourquoi diffuser de la musique classique à la station de métro "place de Clichy" ?

vendredi 6 juin 2008, par Claire Mélanie impression

Mots-clefs :: Société ::


La station de la place Clichy présente une spécificité intéressante : la diffusion de la musique classique en boucle. La question évidente, c’est "pourquoi de la musique classique ?" (il y a bien de la variété à la station Nanterre-Université - c’est d’ailleurs très limite-) et peut-être surtout "pourquoi place de Clichy" ?

Quelques recherches sur le net semblent montrer que les deux questions sont intimement liées. Ce serait l’application, sur le plan de l’espace public, du fameux adage "la musique adoucit les moeurs ", adage pour le moins contestable pourtant.

Une expérience commencée en Allemagne aurait montré que la diffusion de ce genre de musique faisait fuir les junkies des quais. Sur ce sujet, allez lire le petit article de courrier international : la lettre à Elise, une arme anti-junkies

Reste à se renseigner auprès de la ratp.


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

+ Répondre à cet article (2 commentaires)
carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Mon enfant - Benim çocuğum de Can Candan, un documentaire pugnace plein de grâce
puce Le Titanic revisité, une plongée dans le passé
puce Entretien exclusif avec l’écrivain et cinéaste Atiq Rahimi - seconde partie
puce Entreprendre aujourd’hui ou comment Fred devint crêpier
puce Entretien exclusif avec l’écrivain et cinéaste Atiq Rahimi - première partie
puce Payez-vous la redevance TV ou contribution à l’audiovisuel public ?
puce Histoire de l’émancipation des femmes, Marie-Josèphe Bonnet
puce Tu illumines la nuit, un film d’Onur Ünlü
puce Sixième salon littéraire de Jean-Olivier - 5 avril 2014
puce Einleit : un trio au spleen éclatant
puce Nikki Yanofsky : Une voix pop teintée de jazz
puce Einleit, alliage entre vives tonalités et pensées affligées
puce Une provinciale au Salon du livre
puce Trois questions à Alain Blondel, peintre des mots et poète des couleurs
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Bases de données   Edito   Android   Société   Droit   Vie privée   Photographie   Peinture   Histoire   Microsoft Office   Fable   Manga   Techniques   Spectacle   Firefox   sport   Anime   Cinéma   Windows 7   Culture générale   HTML   Tutoriels pour débutant   Pages Ouvertes   Windows Mobile   Poésie   arts visuels   Education   Windows   Europe   Roman   Tutoriels   BD   Séries TV   Cours   Installation   Recherche d’information bibliographique   Urbanisme   Musique   Littérature   Théâtre   Linux   Windows Vista  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires