Accueil > Savoir et Société > L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse (...)

L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse peut-être ...

lundi 14 mars 2016, par Floriane impression

Mots-clefs :: Cinéma :: Histoire :: Littérature :: Poésie :: Séries TV ::

Zola, Van Gogh, Verlaine, Barbara et bien d’autres feront de l’Absinthe, une boisson intemporelle, mystique et légendaire.


À la fin du XIXe siècle, l’absinthe est consommée par la bourgeoisie, cet apéritif prend alors le doux petit nom de « la fée verte des boulevards ». Sa popularité grandissante, la production augmenta, passant de 700 000 à 36 000 000 litres entre 1874 et 1910. Impressionnant n’est-ce pas ?

Remarquons que le verre de vin coûtait plus cher que celui de l’absinthe.

Littérature, peinture, poésie, chant, s’emparèrent bien évidemment de ce succès, et bâtirent l’histoire d’un alcool provoquant la démence. Verlaine pour exemple fera allusion à la « fée » dans le recueil de poésie La bonne chanson publié en 1870 :

En robe grise et verte avec des ruches,
Un jour de juin que j’étais soucieux,
Elle apparût souriante à mes yeux
Qui l’admiraient sans redouter d’embûches ;
Elle alla, vint, revint, s’assit, parla,
Légère et grave, ironique, attendrie :
Et je sentais en mon âme assombrie,
Comme un joyeux reflet de tout cela ;
Sa voix, étant de la musique fine,
Accompagnait délicieusement
L’esprit sans fiel de son babil charmant
Où la gaîté d’un cœur bon se devine.
Aussi soudain fus-je après le semblant
D’une révolte aussitôt étouffée,
Au plein pouvoir de la petite Fée
Que depuis lors je supplie en tremblant. »

D’une rencontre, d’abord plaisante, il finit par décrire la soumission totale à la « petite fée ». Elle le possède. Sa volonté s’évapore au fil des vers.

Verlaine ne sera pas le seul, à construire un univers mystique autour de cet apéritif. En effet, y participeront Rimbaud, Edgar Allan Poe, Baudelaire, Zola au cours du roman L’Assommoir ou encore Oscar Wilde qui dira :

« l’absinthe apporte l’oubli, mais se fait payer en migraines. Le premier verre vous montre les choses comme vous voulez les voir, le second vous montre comme elles ne sont pas ; après le troisième vous les voyez comme elles sont vraiment ».

Degas, Van Gogh, Picasso peindront des œuvres qu’ils nommeront tout simplement Absinthe. Comme si, le seul mot suffisait à saisir la création.

Suite à de nombreuses pétitions et manifestations l’absinthe fut interdite en 1915. Une bataille gagnée par les viticulteurs qui prôneront « tous pour le vin, contre l’absinthe ».

Pour autant, cet alcool reste et restera toujours dans les esprits :

En chanson telles que l’Absinthe (simplement toujours) de Barbara en 1972, ou Dans le bleu de l’absinthe par Damien Saez en 2004…
En film : Alfie de Charles Shyer, Van Helsing de Stephen Sommers, Moulin Rouge de Baz Luhrmann ...

C’est une liste non exhaustive, d’autres vous viennent peut-être en tête ?

Dernièrement John Logan, producteur et scénariste américain s’empare du mythe dans sa série Penny Dreadful qui revisite les contes du XIXe siècle. C’est donc sans surprise que le personnage Dorian Gray tiré du roman d’Oscar Wilde, sert cet alcool à Ethan Chandler :


Épisode 4 de la saison 1 : Demi-Monde

C’est finalement en 2011, que l’absinthe reprit ses droits. L’interdiction levée, les distilleries sont ouvertes – légalement cette fois...

Et pour continuer notre parcours autour de l’absinthe, lisez l’article de Pierre sur la distillerie Awen Nature.


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce L’art s’empare de l’absinthe, ou l’inverse peut-être ...
puce La promenade féerique de Pierre
puce La promenade féerique de Floriane
puce Zero Motivation : une satire de la place de la femme dans l’armée Israëlienne
puce Lien de Mê Linh : rencontre avec Jean Marc Turine au Centre Wallonie Bruxelles
puce Le Cinéma turc : un paradoxe moderne
puce Le nouveau Tayfun Pirselimoğlu : Je ne suis pas lui
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, troisième partie
puce Salon littéraire du 21 mai 2016 - Compte-rendu, première partie
puce Interview de Minh-Triêt Pham - Le haïku
puce Lecture poétique à la Comédie Française
puce Voyager le temps d’un concert grâce à l’Université Populaire de la Musique
puce Lecture et performance des Haïkus du livre Au Fil des pas
puce L’hommage à Elvis Presley au Grand Rex
puce Eclairement à l’heure du Printemps des Poètes
puce Pages Ouvertes - 18ème Edition du Printemps des Poètes
puce La culture pour tous dans le spectacle vivant
puce La lecture au-delà du handicap : une solution apportée par le livre audio
puce Archéologie et intrigue policière
puce Une autre vision du procès de Galilée
puce Curiosité littéraire : L’Histoire de la littérature française de René Doumic
puce Follow the Money : le drame financier à la sauce scandinave
puce Secret Diary of a Call Girl ou Journal intime d’une call girl
puce Reaper ou Le Diable et moi
puce L’amour perdu : la symbolique de la chevelure
puce Farscape : et le vortex s’ouvrit
puce Angelic Layer
puce Neon Genesis Evangelion
puce Life Is A Cabaret !, les musicals comme vous ne les avez jamais envisagés.
puce Le Titanic revisité, une plongée dans le passé
puce Histoire de l’émancipation des femmes, Marie-Josèphe Bonnet
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : nationalisme égyptien et panarabisme
puce Le traitement informatique des corpus textuels en histoire ancienne
puce Hip-Hop et politique, Episode 2
puce Hip-Hop et politique
puce Le Rouge et le Noir : un enchantement pour les oreilles
puce Cinquième salon littéraire : rendez-vous le 9 novembre 2013
puce Paul Verlaine, « L’enterrement », le Poème du 24
puce Damascènes d’Anick Roschi, Pages Ouvertes
puce Carole, de Paul Lamour, Pages Ouvertes
puce Baudelaire, A une passante, le poème du 24
puce Pages Ouvertes, 3ème édition, dans le cadre du Printemps des Poètes
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Photographie   Musique   Android   Tutoriels pour débutant   Poésie   Séries TV   Europe   Windows 7   Firefox   Peinture   Anime   Techniques   BD   Pages Ouvertes   Vie privée   Windows   Linux   Théâtre   Education   Littérature   Roman   Windows Vista   Tutoriels   Manga   HTML   arts visuels   Recherche d’information bibliographique   Spectacle   sport   Microsoft Office   Culture générale   Edito   Droit   Société   Urbanisme   Cours   Installation   Histoire   Windows Mobile   Fable   Cinéma   Bases de données  
Eclairement © 1998 - 2012
Mentions légales - Contact - Partenaires