Accueil > Savoir et Société > De la citoyenneté à la sécurité, un engagement (...)

De la citoyenneté à la sécurité, un engagement réciproque

mercredi 4 janvier 2017, par Claire Mélanie impression

Mots-clefs :: A la une :: Société ::

Se tenaient à Agen, du 12 au 15 octobre 2016, les rencontres de la sécurité


Des acteurs complémentaires.

Etaient rassemblés en un même lieu les acteurs clefs de la sécurité, place des Graviers au bord de la Garonne. Le forum ouvert à un large public avait un double objectif de prévention et d’engagement citoyen.

S’y trouvaient, d’une part, les acteurs militaires, à savoir la marine nationale, l’armée de terre, l’armée de l’air et la gendarmerie. Etaient d’autre part présents la police nationale, l’administration pénitentiaire, dont l’école de formation, l’Ecole nationale de l’administration pénitentiaire (ENAP) se situe à Agen, la Croix-Rouge, la Protection Civile, les pompiers ou encore l’association Pilote Police Gendarmerie (APPG).

Chaque acteur présentait sa mission, sa place dans l’architecture générale de la sécurité, de la prévention à la répression en passant par le renseignement. La complémentarité des approches laissait deviner les synergies qui s’opèrent.

La sécurité comme engagement citoyen

Plus encore, la sécurité était présentée comme l’affaire de tous : le citoyen attentif aux impératifs de la sécurité routière, le citoyen qui, par un geste simple, est en mesure de sauver une vie, ou qui, par son comportement, préserve les autres. En attestait la présence d’ateliers initiés par la Croix-Rouge et la sécurité civile dont le but était présenter les différentes formations aux premiers secours et de mettre en pratique certains de ces gestes.

En effet, chacun peut se forme aux premiers secours en s’inscrivant par exemple à une formation PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1) qui peut être prolongée par deux formations de secours en équipe (PSE1 et PSE2).
La Protection Civile par exemple, propose de former des bénévoles qui participent dans un second temps en tant qu’équipier à la sécurisation d’événements sur le territoire à l’exemple des Vieilles Charrues, du Marathon de Paris ou de la Braderie de Lille.

Cet engagement citoyen peut prendre des formes variées. Ainsi, les pompiers, outre leurs missions, insistaient sur l’importance des sapeurs-pompiers volontaires qui maillent le territoire : plus de 1000 dans le Lot-et-Garonne, ils renforcent quelques 200 professionnels dans ce département. Au niveau national on compte plus de 190 000 volontaires.

La place de la pénitentiaire

L’administration pénitentiaire occupe une place clef dans le dispositif. La privation de liberté, le milieu ouvert comme la protection judiciaire de la jeunesse se situent à mi-chemin entre la réinsertion et la prévention.
L’ENAP tenait donc un stand pour présenter ses missions et sensibiliser à des métiers souvent mal connus : surveillant, lieutenant, directeur des services pénitentiaires, conseillers et directeur des services d’insertion et de probation.

Un engagement dans la réserve

Les armées, la police comme la gendarmerie s’inscrivaient dans ce même esprit d’engagement. Cet engagement a en particulier vocation à prendre la forme de la réserve. Si elle existait déjà, elle se trouve renforcée dans ses moyens comme dans l’envergure de ses missions. François Hollande, dans ses vœux, rappelait sa volonté de constituer une force de 40 000 hommes pour épauler les forces de sécurité.
Le chargé du recrutement pour l’armée de terre a par ailleurs pu insister sur les opportunités métier que l’armée propose : notamment une vraie expérience, tout à fait valorisable ensuite auprès des entreprises privées. Il a également fait état d’une augmentation des visites spontanées au centre de recrutement, depuis les attentats de 2015. Pour lui, une part importante des jeunes notamment, a la volonté de s’investir différemment. C’est également cette volonté de tout un chacun de participer à une sécurité citoyenne qui a été ressentie sur les différents stands et ateliers au cours de ces journées de sensibilisation.

Chaque arme dispose d’une réserve spécifique. Ajoutons à cela le service de santé des armées, la ou encore le commissariat des armées. La réserve prend deux formes. La première opérationnelle épaule sur le terrain les militaires d’active et suppose une formation spécifique pour le réserviste sans passé militaire. Le 48ème régiment de transmission basé à Agen présentait la variété des missions et des métiers que pouvait exercer le futur militaire comme le réserviste.

La seconde, réserve citoyenne, permet une relation plus efficace des armées avec la société civile et réciproquement.


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Appel à participation - Débat sur le futur de l’internet - Pilote français, Paris
puce De la citoyenneté à la sécurité, un engagement réciproque
puce Egypte ancienne et constructions identitaires : Sheshonq, les Berbères et l’Algérie
puce Awen Nature, la distillerie d’absinthe
puce La culture pour tous dans le spectacle vivant
puce La lecture au-delà du handicap : une solution apportée par le livre audio
puce Excuse my French !, à la rencontre de Mark Darcy et Mister Big.
puce Jean de La Fontaine, "Le Loup et le Chien", analyse
puce Jean de La Fontaine, "Le Loup et le Chien", texte
puce Spamming pool
puce Contribuez à l’écriture de l’histoire du bateau l’Aventure
puce Attention aux intentions (de vote)
puce Mélanie, éducatrice spécialisée dans un foyer pour autistes
puce Persona, étrangement humain
puce Molière, L’École des femmes, Acte I, scène 2, du début à « pour vous »
puce "Candide", Voltaire, Chapitre premier, extrait et commentaire
puce Balzac, "Le Père Goriot", incipit, texte et commentaire
puce Jean de La Bruyère, Caractères, "De l’homme", analyse
puce Voltaire, "Candide", chapitre 30, Commentaire
puce Pascal, "Pensées" – 139. Divertissement. Texte et commentaire
puce Rabelais, "Pantagruel", extrait du chapitre 8, texte et commentaire
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Tutoriels   Manga   Roman   Europe   Edito   Windows Vista   Linux   Droit   Vie privée   Cinéma   Anime   Littérature   Education   arts visuels   Installation   Windows Mobile   Spectacle   Photographie   Urbanisme   Histoire   Cours   HTML   Recherche d’information bibliographique   #ALaMaison   Séries TV   Métier   Fable   Android   Microsoft Office   Techniques   Firefox   Windows   Théâtre   Culture générale   Windows 7   Pages Ouvertes   BD   Tutoriels pour débutant   Poésie   Société   Musique   Peinture   Bases de données   sport  
Eclairement © 1998 - 2019
Mentions légales - Contact - Partenaires