Accueil > Lexiques > Europe > Conférence de Yalta

Conférence de Yalta

vendredi 7 septembre 2007, par Eclairement impression

Mots-clefs :: Europe :: Relations internationales ::

Tenue du 4 au 11 février 1945 dans la station balnéaire de Yalta (côte de la mer Noire, en Crimée), la conférence de Yalta réunit en grand secret les chefs de gouvernement de l’URSS (Staline), du Royaume-Uni (Churchill) et des États-Unis (Roosevelt) pour adopter une stratégie commune afin de hâter la fin de la guerre, régler le sort de l’Europe après la défaite du IIIe Reich et garantir la stabilité du monde au-delà de la victoire.


Teneur des accords : les accords conclus à l’issue des rencontres prévoient

  • des élections libres dans les États européens libérés, les Trois Grands s’engageant à constituer des autorités gouvernementales provisoires largement représentatives de tous les éléments démocratiques des populations et qui s’engageront à établir, dès que possible, par des élections libres, des gouvernements qui soient l’expression de la volonté des peuples ;
  • l’organisation en avril 1945 de la conférence de San Francisco ;
  • l’entrée en guerre de l’URSS contre le Japon dans les 3 mois qui suivront la défaite de l’Allemagne, l’URSS recevant en échange l’île de Sakhaline et les îles Kouriles
  • la destruction du militarisme allemand et du nazisme
  • la division de l’Allemagne en 4 zones, occupées chacune par un des 4 Alliés : États-Unis, URSS, Royaume-Uni et France
  • déplacement de la Pologne vers l’ouest : elle céderait des territoires à l’URSS et recevrait en compensation des territoires enlevés à l’Allemagne
  • l’avancement de la frontière soviéto-polonaise jusqu’à la ligne Curzon
  • la réorganisation du « Comité de Lublin », gouvernement pro-soviétique établi en Pologne libérée, suivant des bases démocratiques plus étendues, avec l’inclusion des chefs démocrates se trouvant à l’étranger, c’est-à-dire des membres du gouvernement polonais en exil à Londres
  • quelques modalités concernant le fonctionnement de l’ONU, dont la création avait été décidée en 1943 à la conférence de Téhéran : le droit de veto des membres permanents du Conseil de sécurité jouera pour tous les cas sauf pour les questions de procédure ; l’URSS accepte de n’avoir que 3 sièges aux Nations unies (Russie, Ukraine, Biélorussie) au lieu des 16 qu’elle demandait ; les Nations unies auront un droit de regard sur l’organisation de l’Europe.

Pour en savoir plus sur le contexte européen après la seconde guerre mondiale, voir notre fiche détaillée sur l’affaiblissement et le relèvement économique de l’Europe.


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce Unionisme
puce UEP (Union européenne des paiements)
puce SDN (Société des Nations)
puce Sentiment européen
puce Productivité
puce Politique régionale de l’UE
puce Plan Schuman
puce Plan Marshall
puce Petite Entente
puce OECE (organisation européenne de coopération économique)
puce Les 14 points de Wilson
puce Intentionnalistes / fonctionnalistes
puce Doctrine Truman
puce Déclaration des Résistances européennes
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Cinéma   Education   Fable   arts visuels   Cours   Roman   Techniques   Anime   Spectacle   BD   sport   Tutoriels   Musique   Windows Vista   Poésie   Europe   Théâtre   Société   Vie privée   Métier   Installation   Culture générale   Littérature   Bases de données   Windows 7   Android   Firefox   Photographie   Tutoriels pour débutant   Droit   Windows   Pages Ouvertes   HTML   Microsoft Office   Séries TV   Histoire   Urbanisme   Peinture   Manga   Windows Mobile   Edito   Recherche d’information bibliographique   Linux   #ALaMaison  
Eclairement © 1998 - 2019
Mentions légales - Contact - Partenaires