Accueil > Art et culture > Au fond de mon petit jardin d’Omar Hamzaoui, (...)

Au fond de mon petit jardin d’Omar Hamzaoui, Pages Ouvertes

vendredi 9 mars 2012, par Eclairement impression

Mots-clefs :: Pages Ouvertes :: Poésie ::

Dans le cadre de notre événement Pages Ouvertes, nous publions le poème qu’Omar Hamzaoui nous a fait parvenir.

Si vous aussi souhaitez nous envoyer votre texte durant le Printemps des Poètes, regardez ici toutes les modalités.


Au fond de mon petit jardin.
(Longtemps après.)

Quand, au fond du jardin, à l’ombre du poirier
Sa chevelure noire énervait mon visage
Mon âme se perdait en un ardent paysage
Chauds, naïfs ces baisers qui furent mes premiers.
 
L’eau, coulait toute douce entr’ saules et peupliers
Notre amour en naissant traversait les feuillages ;
Bienveillant, le bel arbre étendait ses branchages
Par dessus la clôture et la haie d’églantiers.
 
À présent, la porte grince et le tronc craquèle
Mais mon cœur, à son image reste fidèle,
Une idylle d’enfance, antique qui survit.
 
Ne jonchent plus le sol que feuilles et fleurs mortes.
Que le temps a tout fait s’ensevelir ; qu’importe !
Mon regard divague et le souvenir revit.

Omar Hamzaoui ; Août 2011, Tous droits réservés


© Tous les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer l'auteur original et l'interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).

carre_trans Avec les mêmes mots-clefs
puce La cerise dans le verre d’eau
puce Fête de la mère de l’enfant
puce Le soupir des oiseaux
puce Pour te nommer
puce Dans ses yeux délavés couleur fourrure
puce Nouveau salon littéraire, 12 mai, Paris : L’écrit en relief, revisiter l’écrit grâce au pop-up
puce Et savoir attendre
puce Les gilets de la colère
puce Crème du futur
puce Eclairement à l’heure du Printemps des Poètes
puce Trois poèmes de Domi No
puce Je suis ... mot à mot, Nathalie Turgeon, Pages Ouvertes
puce Poème de Julien Köberich, Pages Ouvertes
puce Mon printemps des poètes, ...Ce sont eux, ... , Patrick Aspe, Pages Ouvertes
Equipe Eclairement L'association
La lettre S'abonner
Facebook Twitter
Android   Installation   Tutoriels   Recherche d’information bibliographique   sport   Techniques   Windows 7   Microsoft Office   Manga   Linux   Education   Littérature   Photographie   Windows Vista   Histoire   Spectacle   Théâtre   BD   Firefox   arts visuels   Métier   Tutoriels pour débutant   Séries TV   Poésie   Bases de données   Pages Ouvertes   Anime   #ALaMaison   Urbanisme   Windows Mobile   Windows   HTML   Roman   Cinéma   Vie privée   Culture générale   Société   Peinture   Europe   Droit   Musique   Edito   Fable   Cours  
Eclairement © 1998 - 2019
Mentions légales - Contact - Partenaires